Liens

sommaire

 

Florence 98

Il faut imaginer Florence au mois de Juillet,...des milliers de touristes chaque jour, sur les piazzas, dans les ruelles, sur/dans/autour des palais, des musées des cathédrales, armés d' appareils photos, camescopes, boissons, lunettes solaires, cornets de glace, livrets guide, cartes postales, habillés / deshabillés de shorts, minijupes, bermudas, jeans, chemises ouvertes, tricots, maillots, chapeaux, casquettes, dans le bruit des klaxons, des radios, des interpellations, des pétarades de vespa, des langages étrangers, Japonais, Américains, Allemands, Espagnols, tous mangent, sucent, boivent, mâchent, fument...et tout cela par 40 degrés de chaleur enchassée dans les collines....

Et moi,..... je suis là aussi,..... avec mon appareil photo aussi,.... ma chemisette aussi, ......mais je vois une ville froide, vide, avec des ombres et lumières catégoriques, des présences fugitives, des vélos improbables enchaînés à des soupiraux millénaires, une ville endormie, qu'aurait peint De Chirico et qui aurait inspiré les gymnopédies d'Erik Satie........   

sommaire

....une vision de Florence 98....{short description of image}

 

florence1